Qu’est ce que la chimie verte ?


Qu’est-ce que la chimie verte ?
Le concept de la chimie verte est né aux Etats-Unis vers les années 1990, et s’attache particulièrement à la prévention, autrement dit, à la réduction et, autant que possible, à l’éradication de l’utilisation d’éléments chimiques reconnus nocifs. De fait, depuis l’après deuxième guerre mondiale, l’utilisation abusive des produits chimiques et la méconnaissance de leurs effets à long terme ont engendré une pollution incontrôlable, de graves problèmes de santé et une dégradation à l’échelle planétaire de l’écologie.

pollution.jpg

Ces catastrophes ont forcé la main aux autorités concernées à chercher et aboutir à une solution pérenne, nettement plus propre. Les produits issus de ce nouveau procédé qu’est la chimie verte sont par conséquent censés être tout autant utiles que sécuritaires. Et en fin de vie, ceux-ci devraient pouvoir se dégrader en éléments non toxiques.

A quoi la chimie verte est-elle destinée ?

La chimie verte trouve surtout son application dans le monde industriel et celui de la recherche. Le but étant de réduire sérieusement les déchets générés par la production des usines. La chimie verte profite à l’élaboration de synthèses industrielles et de solvants où sont essentiellement employés ce qu’on appelle communément « les réactifs verts ». Ces derniers consistent en composés très faiblement ou aucunement toxiques, ininflammables, éventuellement renouvelables et généralement plus économiques que les réactifs traditionnels.   

La chimie verte a-t-elle un avenir prometteur ?

Largement utilisée, la chimie verte a toutes les chances de préserver et même, de régénérer considérablement l’environnement et l’écosystème, ce qui implique de l’air plus sain, moins de pollution et un niveau de santé global bien supérieur.

chimie-verte.jpg

Néanmoins, force est de reconnaître qu’elle s’avère moins rentable sur le plan économique. Les instances scientifiques et les gouvernements sont par conséquent engagés dans des recherches permettant aussi le développement de la chimie verte financièrement parlant.